AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
31.12.16 - le forum change de peau ! Réagis ici
Jettes un oeil à la petite intrigue ici.

Partagez
 

 How much I like you ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Admin
Age : 25
Localisation : Le monde des poneys magiques
MessageSujet: How much I like you ? Mar 18 Oct - 15:59

How much I like you
ft Bo Bae


Cela fait quelques jours que Jeon BoBae ne s’est pas présentée en cours. Ce n’est peut-être pas une élève modèle, mais elle est loin d’être le genre de personne à sécher ouvertement les cours, surtout pas en suivant mes heures de soutien. D’ailleurs, c’est là la dernière fois que je l’ai vu.

Le cours se termine avec le groupe de CM où devrait se trouver BoBae. J’ai beau inspecter la salle du regard, je ne la trouve pas. Alors, lorsque l’une de ses amies passe à mon niveau pour quitter l’amphithéâtre, je m’avance vers elle et l’interpelle par son nom de famille. Elle s’arrête donc, je lui demande alors ce qu’il se passe avec la demoiselle.

- Elle est malade. Mais je sais pas trop ce qu’elle a.

A vrai dire, cette nouvelle ne me surprend pas vraiment. La pluie l’a tant trempé la dernière fois qu’il aurait été miraculeux qu’elle s’en sorte indemne. Même moi, je n’ai pas été épargnée, ma voix cassée peut en être témoin.
J’hoche simplement la tête et remercie mon élève avant de la laisser filer et d’aller ranger mes affaires dans mon sac. Pour ne pas plus abîmer ma voix, j’enveloppe mon cou dans une écharpe de laine rouge et revêt la veste que mon élève m’a prêté lors de notre dernière rencontre. C’est d’ailleurs à l’occasion de celle-ci que la jeune femme m’a avoué vivre au dortoir, et c’est donc grâce à cette indication que j’en prends le chemin d’un pas assuré. Certains diront que j’en fais trop, que ce n’est pas mon rôle de professeur, mais cela m’importe peu. Je prends soin de mes élèves, c’est comme ça, et j’avoue apprécier cette dernière en particulier. Préalablement renseignée, je m’engage dans les couloirs des dortoirs des Greens à la recherche de la chambre de BoBae que je finis par trouver après quelques minutes de recherches.

Je m’éclaircis alors la voix et frappe deux coups à la porte. Je ne suis même pas sûre qu’elle y soit … Si ça se trouve, elle a préféré rentrer chez ses parents, profitant d’être malade pour se faire dorloter par sa famille, ce que n’importe qui aurait fait !

- BoBae ? C’est Mademoiselle Bae, je peux ?

J'attends patiemment qu'elle m'ouvre, ayant apporté des fiches sur lesquelles j'ai soigneusement inscrit le contenu des cours qu'elle a manqué, ainsi qu'un sac avec quelques remèdes contre le coup de froid qu'elle a certainement prit. Je ne pensais pas un jour faire cela pour une élève, mais il faut bien avouer que je l'apprécie. De plus, c'est en partie ma faute si elle est malade aujourd'hui ...



made by gizibae

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: How much I like you ? Lun 24 Oct - 10:42

How much I like you ?
ft Bae Ha Neul


Arg. Foutu rhume. Ça commence à bien faire. Quelle conne tu peux faire... Sortir de chez toi sans parapluie quand il pleut des cordes. Tu parles d'un coup. Si tu regrettes ? Un peu, ouais. Maintenant, tu es cloué au lit. Tu détestes ça... Bon, deux jours, ça va, c'est cool, tu loupes un peu les cours. Mais là, ça fait presque une semaine. Une semaine que tu es malade comme un chien. Ça t'apprendra à faire le coq. La prof de philo doit bien se marrer...

- BoBae ? C’est Mademoiselle Bae, je peux ?

Quelqu'un ? Tu n'attendais personne. Surtout pas une... Mademoiselle Bae ? Mademoiselle Bae... Mademoiselle Bae ! C'est une blague. Tu regardes à droite à gauche, complètement paniquer. Tu dois faire quoi, lui ouvrir ? Oh, cette honte. Qui plus est tu ressembles à rien... Avec un peu de chance, si tu ne fais pas de bruit, elle s'ira. Oui, voilà.

A-A-Ah... Non, pas ça... TCHOUM ! Voilà, ça recommence.

- Attendez, j'arrive de suite.

Tu es grillé. À contrecœur, tu quittes ton lit toujours bien emmitouflé dans ta couette pour aller ouvrir la porte.

- Que puis-je faire pour vous ?

Tu t’efforces de sourire histoire de faire bonne impression, mais franchement, tu as sale mine.

- Vous voulez entrer peut-être ?

Ouais... Non... Mauvaise idée. Ta chambre ne ressemble à rien.

- Enfin, attendez deux secondes.

Tu refermes rapidement la porte histoire de faire un peu le ménage, ranger tout ce qui traîne et surtout jeter tous les mouchoirs usagers éparpillaient au sol. Tu en profites également pour te refaire une beauté et rapidement enfiler la première chose qui te passe sous la main. Non, parce que le pyjama Bisounours, ça le fait pas trop. Du moins, pas quand on reçoit un des professeurs les plus sexy de l'université. Pas que tu veuilles lui faire bonne impression... Mais tu as une réputation à tenir, voyons...

- Désolé, voilà... Allez-y, vous pouvez entrer.

Tu toussotes un peu avant d'aller t'installer sur ton lit, le tout en lui faisant signe de prendre place sur la chaise de ton bureau si elle le désire.

made by gizibae

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Admin
Age : 25
Localisation : Le monde des poneys magiques
MessageSujet: Re: How much I like you ? Lun 7 Nov - 14:20

How much I like you
ft Bo Bae


Au départ, seul un éternuement me répond, ce qui ne fait que confirmer les maux de mon élève. Elle me demande ensuite d'attendre, et je me tiens bien droite jusqu'à ce qu'elle vienne m'ouvrir, un peu plus d'une minute plus tard, emmitouflée dans sa couverture, ce qui m'arrache un sourire.

- Vu ton état c'est plutôt moi qui peux quelque chose pour toi.

Elle me propose d'entrer, mais semble se raviser. Elle ferme la porte, un peu de bruit se fait entendre derrière la porte, puis elle m'ouvre de nouveau, habillé convenablement cette fois ci. Elle me fait entrer, je m'installe alors sur la chaise de son bureau tandis qu'elle retourne sur son lit. J'observe brièvement la pièce qui n'est pas vraiment rangée sans pour autant être en bazar. Je devine vite qu'elle a tenté de camoufler les dégâts lorsqu'elle m'a demandé d'attendre, et ça me fait sourire. C'est mignon.

- On m'a dit que tu étais malade, alors je viens prendre des nouvelles ...

Je pose mon sac sur mes genoux et en sort quelques feuilles, le nom de BoBae étant inscrit sur chacune d'elles.

- Je t'apporte aussi les cours que tu as manqué. Je me doute que ce n'est pas ce que tu as le plus envie de faire en étant malade, mais jettes-y un coup d'oeil quand tu t'en sentiras.

Mon regard se pose sur le visage pâle de mon homologue. Elle semble fatiguée, ses yeux son rouge, de même que son nez. Ses lèvres sont légèrement bleues, alors que son teint est plus clair qu'à l'accoutumée. Tout de même inquiète pour elle, je me lève et la rejoins, posant ma paume contre son front qui s'avère brûlant. Je me sens coupable, si je ne l'avais pas obligé à venir à ces cours particuliers, elle ne serait sans doute pas malade ... D'autant plus qu'elle m'a laissé sa veste.

- Tu es brûlante, tu te soignes au moins ?

Tout en disant cela, je retourne chercher mon sac et en sors un paquet de médicaments que je lui donne accompagnés d'une feuille.

- La pharmacienne a écrit les instructions là-dessus, je ne savais pas si tu avais un traitement ou pas, alors au cas où j'y suis allée ...

Je détourne légèrement le regard, c'est bizarre pour une prof' d'être si proche et prévenante à l'égard d'une élève. Même moi je me dis que je vais peut-être un peu trop loin, mais je ne peux m'empêcher de me sentir coupable ...


made by gizibae

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: How much I like you ? Ven 30 Déc - 19:13

How much I like you ?
ft Bae Ha Neul


Okay, tu es clairement mal à l'aise... Tu ne sais que dire, que faire, puis franchement, tu n'es pas tellement en état de réfléchir là tout de suite.

- On m'a dit que tu étais malade, alors je viens prendre des nouvelles ...

Cette jeune femme ne cesse de te surprendre, l'espace d'un instant, tu es jouasse.

- Je t'apporte aussi les cours que tu as manqué. Je me doute que ce n'est pas ce que tu as le plus envie de faire en étant malade, mais jettes-y un coup d'oeil quand tu t'en sentiras.

Ah, bien sûr, les cours... Forcément... Mine de rien l'attention te touche. Il n'y a bien qu'elle pour faire ça.

- Vous n'êtes pas commodes, vous le savez ça ? Enfin... Merci.

Ouais, c'est tout ce que tu trouves à dire. Faut dire, c'est digne de toi. Tu es peut-être malade, tu as peut-être une sale gueule, mais tu restes toi-même. Puis tu as dit merci, alors tout va bien. Ou pas. Tu paniques intérieurement quand elle s'approche de toi. Tu ne peux t'empêcher de la dévisager quand elle vient poser sa main sur ton front et tu ne comprends aucunement ta propre réaction. En même temps, qu'est-ce qu'elle fait ?

- Tu es brûlante, tu te soignes au moins ?


Tu détournes la tête le tout en sifflotant. Pas que tu ne te soignes pas, faut pas croire. Seulement, tu te contentes du strict minimum, c'est-à-dire d'un cachet.

- Oui... À moitié. S'il vous plaît, ne me faites pas la morale.

Tu as une de ces migraines-là, un truc de fou. Puis tu sais déjà que tu as merdé. Tu serais allé chez le médecin lorsque les symptômes ont débuté, tu serais certainement pas dans cette état-là aujourd'hui, mais voilà maintenant c'est trop tard, tu fais avec. En ruminant, mais tout de même. Tu n'as pas trop le choix faut dire, du moins, c'est ce que tu croyais.

- La pharmacienne a écrit les instructions là-dessus, je ne savais pas si tu avais un traitement ou pas, alors au cas où j'y suis allée ...

Vraiment... Elle est comme ça avec tous ses élèves ou bien ?... Au fond de toi, tu espères être une privilégiée.

- Merci...

Ton regard se pose fixement sur elle. Elle a l'air... gêné ? Tu trouves ça très mignon, mais également, très... Gênant ? D'ailleurs, tu te sens toute chose. Ouais, parce que tu réalises que tu avais peut-être tort. Elle se fait véritablement du souci pour toi et ça te touche. Peut-être plus que ça ne le devrait, mais ça doit être à cause de la fièvre. Quand bien même cela n'a aucun rapport.

- Et vous ?... Vous prenez quelque chose ? Vous avez la voix quelque peu cassée.


Tu ne la quitte pas des yeux. C'est bien mignon de penser à toi, mais tu espères qu'elle se soigne.

made by gizibae

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: How much I like you ?

Revenir en haut Aller en bas
 

How much I like you ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 :: Campus :: Ville universitaire :: Chambres U-