AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
31.12.16 - le forum change de peau ! Réagis ici
Jettes un oeil à la petite intrigue ici.

Partagez
 

 I'll make you smile for me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
MessageSujet: I'll make you smile for me Ven 2 Déc - 15:18

I'll make you smile for me
ft Yoon Jun Seok


Il est des jours ou on préfèrerait ne pas se lever, rester au lit et laisser la journée se dérouler sans nous, mettre le temps sur pause et le reprendre quand on sera d’humeur. Rares sont ceux qui peuvent se permettre ce genre de fantaisies, d’ailleurs, je n’en fais pas parti. Pourtant, Dieu sait que j’aimerai rester au lit à me prélasser et à ne rien faire. En fait, je préférerai même être en cours plutôt que de faire ce que j’ai à faire.

En effet, aujourd’hui n’est pas un jour comme les autres. Il aurait pu l’être si je n’avais pas quelques problèmes d’argent qui m’empêchaient de continuer mes études comme je l’entendais. Néanmoins, il est hors de question pour moi de continuer mes études ailleurs. Il a déjà été assez difficile pour moi d’intégrer cette école, ce n’est pas pour la quitter si vite. Alors j’ai opté pour une solution. Ce n’est pas celle qui m’enchante le plus, mais qui en ce bas monde fait toujours ce qu’il veut ? Personne. Même les hommes de pouvoirs sont soumis aux lois du destin et nous forcent, nous pauvres mortels, à faire des choix qui ne sont pas toujours ceux que nous désirons.

Mais quel est ce choix qui m’est apparu comme le seul possible ? Il se nomme « parcours Blossom ». Bien que je n’apprécie pas énormément le concept, j’ai choisis cela. J’ai choisi d’être au service d’un étudiant plus riche qui paiera mes études à ma place jusqu’à ce que je puisse le faire moi-même, jusqu’à ce qu’elles se terminent, ou jusqu’à ce qu’il rompe le contrat. Je ne sais pas trop ce qu’englobe le terme « être au service de ». Il doit tout de même y avoir certaines limites, j’imagine qu’elles nous seront expliquées durant l’entretien. Mh, en parlant de cet entretien, il serait temps que je m’y rende.

Je me lève enfin du lit, non sans un soupir, et opte finalement pour un pantalon noir cintré à la taille, une chemise blanche surmontée d’une veste tailleur rose pastel qui apporte un peu de couleur au tout. Au lieu de laisser mes cheveux retomber sur mon front, je décide de les coiffer avec une mèche sur le côté, leur laissant un peu de volume pour ne pas non plus ressembler à un garçon bien sage, ce que je suis loin d’être. Pour finir, j’enfile mes chaussures en cuir noir et attrape ma sacoche que je garde à bout de bras avant de sortir de mon appartement. Je me rends directement à l’école, l’horaire est juste, je suis presque en retard.

Lorsque je pénètre dans le bâtiment d’administration, je ne perds pas de temps à observer les lieux que je sais être particulièrement modernes et sobrement décorés. Je m’aventure jusqu’au bureau réservé au traitement des demandes pour ce parcours particulier, apercevant au loin deux silhouettes. L’une est petite et rondelette, sans doute appartient-elle à la secrétaire qui s’apprête à nous recevoir, tandis que la seconde est grande, élancée, et dégage une aura pleine de classe. Certainement mon Owner. J’accélère à peine le pas et arrive à leur hauteur en seulement quelques enjambés, le visage marqué par les rides de la femme se changeant en un visage accueillant.

« Ah, vous devez être Park Min Kyung, c’est ça ? Suivez-moi tous les deux. »

Elle nous accueille dans son bureau témoin des nombreuses années qu’elle a passé ici à trier la paperasse. Des photos de famille habillent le bureau recouvert de tonnes de papiers et de pochettes de couleurs qui ne sont pas vraiment rangés, tandis qu’une bibliothèque aussi grande que le mur impose sa présence dans la pièce avec tous ses livres et ses dossiers. La vieille femme nous propose de nous asseoir, ce que je fais sans me faire prier. Une fois chose faite, elle nous tend quelques feuilles à signer et nous répète ce que nous savons déjà sur ce parcours particulier sans ajouter aucune nouvelle information.

L’entretien se termine relativement vite. On nous laisse rapidement tous les deux, et j’en profite alors pour observer le jeune homme à mes côtés. Son visage est aussi fin que sa silhouette, mais très fermé, voir froid. Ce n’est pourtant pas ça qui va m’arrêter. Je me lève lorsque la secrétaire quitte la pièce et tend la main à mon interlocuteur, un sourire étirant mes lèvres. C’est plus fort que moi, je souris tout le temps.

« Merci d’avoir accepté d’être mon owner. Park Min Kyung, pour te servir ! » un semblant de rire m’échappe alors que mon regard se plonge dans celui de mon homologue. « Yoon Jun Seok, c’est bien ça ? » Sans lui demander son avis, je serre sa main, lui faisant un petit clin d’œil amical. « On pourrait peut-être aller boire un café pour faire connaissance, qu’en penses-tu ? »

J’ai toujours été direct avec tout le monde. Je me demande si cela va le gêner. Son air quelque peu froid lui donne un côté mystérieux qui me donne justement envie de percer le mystère et de découvrir qui il est vraiment. Je dis cela, mais ce n’est que ma première impression, je préfère apprendre à le connaître avant de le juger trop vite.

made by gizibae

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Pas là où j'aimerais être
Humeur : Changeante
MessageSujet: Re: I'll make you smile for me Sam 3 Déc - 15:36

I'll make you smile for me
ft Paerk Min Kyung


Mon réveil résonna dans toute ma chambre, me tirant d’un doux rêve dans lequel j’aurais préféré rester. Je tendis le bras hors de la couette afin de l’éteindre non en soupirant. Il ne fallut guère de temps pour entendre s’élever la voix de ma tutrice, me rappelant de ne pas traîner au lit pour ne pas être en retard pour cet entretien important. Pour ma tutrice qui me sert officiellement de Belle Mère, c’est surtout un moyen de montrer que notre « famille » a de l’argent. Un soupire s’échappe de mes lèvres et je m’extirpe de mes draps pour filer directement sous la douche.
 
Aujourd’hui je dois aller à cet entretien pour le parcours Blossom auquel je me suis inscrit, pour rencontrer ma Doll. La première fois que j’en ai entendu parler, j’avais beaucoup aimé l’idée. Payer les études d’une personne qui n’en a pas les moyens en échange de quelques services. J’avais cru comprendre que c’était un genre de « Jeune fille au pair » comme on en voit beaucoup aux Etats-Unis. On loge et nourris une jeune femme pour qu’elle puisse suivre des cours de langue dans le pays choisi. Sauf qu’ici c’est payer les études. Et bien ce n’était pas exactement que je me l’étais imaginé. Ici Doll était un autre mot pour esclave, du moins c’est certains ressentis que j’en avais eu, lorsque j’en avais entendu parler. Je ne venais vraiment pas de ce monde-là… jamais je ne cautionnerais ça. 
 
Du coup, je n’avais pas retiré ma candidature bien au contraire, je m’étais dit que je pourrais offrir des études  quelqu’un sans aucune contrepartie, juste donner parfois le change pour mon père. En plus, j’avais déjà une idée de la personne, ainsi je pourrais lui payer les études et le protéger d’un éventuelle gosse de riche qui ne penserait qu’à s’amuser. Seulement Junho m’avait était sucré sous mon nez, avant que je n’eus le temps de quoi que ce soit. Cet Ezra, si je le croise je vais lui dire deux mots… Alors je me retrouvais avec un certain Min Kyung. 

Une fois douché, je ne mis pas longtemps à choisir la tenue, qu’il fallait un minimum adapté à «mon statut dans ce genre d’entretien » comme ne cesser de le dire ma tutrice. J’enfilais donc une chemise blanche, une cravate bordeaux, une veste tailleur noir et un slim noir. Oui un slim fallait pas non plus abuser, je n’allais pas non plus mettre un costard, ce n’était pas trop mon truc. Je donnais un coup rapide de peigne dans mes cheveux mais les laisser me retomber sur le front et légèrement sur mes yeux, signe que j’allais bientôt devoir aller faire un tour chez le coiffeur. Une paire de converse et c’était le sac négligemment posé sur l’épaule que je descendis prendre une pomme dans la cuisine avant de filer. Je n’avais en aucun cas envie de faire face aux remontrances diverses de ma tutrice et ses conseils sur la façon dont je devais me tenir, parler ou autres. 
 
Une voiture m’attendait déjà dehors et c’est avec un soupire que je me résignais à monter dedans. Comme-ci je ne pouvais pas faire comme tout le monde et prendre le bus. Ah oui non c’est vrai, je ne suis plus comme tout le monde maintenant… Le chauffeur me déposa devant la grille, et je m’éloignais rapidement, directement le bâtiment central pour rejoindre l’administration. J’étais bien une demi-heure en avance, mais c’était mieux que de rester dans cette maison où j’étouffais. Je fus accueilli par une jeune femme, à l’accueil qui fit appeler la dame plus âgée, plus petite et plus ronde, qui allait s‘occuper de moi. 
 
Après quelques informations sur le parcours, le contrat et autres choses qui lui semblaient importantes de préciser, on attendit quelques minutes de plus l’arrivée de ma Doll. C’était un jeune homme qui devait bien avoir cinq centimètres de plus que moi facile. Il était fin mais semblait musclé. Son visage était également fin, et très bien fait. Pour moi, cet homme aurait facilement pu être mannequin. 
 
« Ah, vous devez être Park Min Kyung, c’est ça ? Suivez-moi tous les deux. » Avais déclaré la secrétaire, me tirant de ma contemplation de cet inconnu. 
 
Elle nous conduit jusqu’à son bureau, entièrement personnalisé, signe de son ancienneté au sein de cette université. Je m’asseyais à la place qu’elle nous avait indiquée, au côté de ma Doll. Elle récapitula ce qu’elle m’avait annoncé plus tôt pour mon camarade à mes côtés et nous fit signer quelques papiers. Puis elle quitta la pièce nous laissant seuls, surement pour faire connaissance. Génial, moi qui ne suis pas à l’aise avec des inconnus… Mais avant que je n’ai le temps de me préparer plus que ça, le jeune homme à mes côtés se lève, me tend sa mains et en me lançant un sourire, se présente à moi. 
 
« Merci d’avoir accepté d’être mon owner. Park Min Kyung, pour te servir ! »
 
Je ne réagis pas, je ne m’attendais pas à quelqu’un d’aussi directe et spontané. De plus, j’étais plutôt surpris qu’il me tutoie comme ça. En général, et de par mon « statut social » on me vouvoyait et prenais même plutôt des gants avec moi. 
 
« Yoon Jun Seok, c’est bien ça ? » 
 
Une fois de plus, il me tira de mes pensées, me surprenant à venir empoigner ma main sans que je ne lui ais tendu. Détendu au point même de me faire un clin d’œil comme si on se connaissait depuis déjà un moment. Quelque chose me disait que ça n’allait pas toujours être de tout repos avec lui.  Je finis tout de même par rendre cette poignée de main avant de récupérer la mienne. 
 
« On pourrait peut-être aller boire un café pour faire connaissance, qu’en penses-tu ? »


J’avais pour seule envie de partir de ce bureau et de l’abandonner là sans plus de ménagement. Je n’étais pas à l’aise face à lui, il était trop direct. Il me rappelait le moi d’avant, et ça m’effrayer un peu. Je ne pouvais redevenir ce jeune homme-là, plus dans ma situation actuelle. Mais je finis par au moins lui répondre. 
 
« Enchanté MinKyung-sshi. Sache que tu n’as aucune obligation envers-moi. Cette histoire de servir l’autre ce n’est pas trop mon truc. Tu peux mener ta vie comme tu l’entends. Il faudra peut-être juste donner le change parfois devant mon paternel. » 
 

Je ne voulais pas qu’il se sente obligé de quoi que ce soit. Je n’aimais pas qu’on fasse semblant à cause de la richesse et de la réputation de ma famille. Je n’aimais pas les faux semblants. Je préférais être peu entouré que mal entouré.



made by gizibae


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: I'll make you smile for me Sam 3 Déc - 21:28

I'll make you smile for me
ft Yoon Jun Seok


Les yeux sont les fenêtres de l'âme. En effet, tout passe par le regard. C'est sans aucun doute pour cette raison que j'ai toujours pris grand soin à regarder mes interlocuteurs dans les yeux, et cette fois-ci n'y dérogea pas. Et ce que je vis dans ce regard m'amusa quelque peu. Je ne m'attendais tout de même pas qu'un garçon de son rang soit si surpris par ma poignet de main. Il est vrai que j'avais l'habitude d'être direct, voir un peu trop, mais tout de même. Mais ce n'est pas ce qui m'étonna le plus dans son regard. C'était plutôt ce semblant de nostalgie, cet air révolu qui traversa ses pupilles en un clin d'oeil.

« Enchanté MinKyung-sshi. Sache que tu n’as aucune obligation envers-moi. Cette histoire de servir l’autre ce n’est pas trop mon truc. Tu peux mener ta vie comme tu l’entends. Il faudra peut-être juste donner le change parfois devant mon paternel. »

"Min Kyung-sshi". Décidément, il était très bien élevé -mieux que moi. Il s'adressait à moi de façon particulièrement polie, pourtant je n'étais pas sûre d'être plus âgé que lui. A vrai dire, je regardais rarement ce genre de détail, ce qui pourrait paraître étrange pour un coréen. Ce jeune homme parlait aussi bien qu'il se tenait. Cependant, je n'éprouvais aucune honte à être moi-même, impulsif et à la limite de l'impoli -du moins, c'est ainsi que pourrait me qualifier les gens issues de son milieu. Néanmoins, je ne perdis ni mon sourire, ni mon envie de le connaître un peu mieux qui venait d'accroître.

« Tu n'as pas besoin d'être aussi formel envers moi tu sais, même si ton rang social l'indique, je me fiche un peu de toutes ces manière. » Je gardais un large sourire aux lèvres, amical, comme à mon habitude. « Tu dois être l'un des seuls de cette école à penser de cette façon ! Enfin, un des seuls Owner ... Mais tu me plais bien ! Alors permets-moi d'insister pour t'offrir un verre. Comme ça tu me diras comment me tenir devant ton père lorsque nous devrons donner le change. »  

Une fois de plus, mon sourire éclaira mon visage tandis que mon regard sondait le visage si sérieux du jeune homme face à moi. Je me demandais à présent s'il était mon aîné ou mon cadet ... J'espérais pouvoir le découvrir autour d'un café, car j'avoue qu'il m'intriguait un peu. Il ne semblait pas penser comme les autres riches de cette école, au contraire. Pas que je sois du genre à écouter les stéréotypes, mais je connaissais bon nombres d'étudiants assez fortunés, et rien qu'à les voir, on devinait qu'ils aimaient se sentir au-dessus des autres et donner des ordres. Ce qui, une fois de plus, ne semblait pas être son cas. Ca me donnait envie d'en apprendre plus sur lui. J'aimais les gens qui sortaient du lot, et il paraissait l'un d'eux.

Je voyais néanmoins bien que je ne le mettais pas à l'aise, sans doute mon comportement l'importunait. Ce n'était pas la première fois que ça arrivait, et certainement pas la dernière, me connaissait. J'étais d'un naturel certain, et je ne perdais pas mon temps à tenter de maquiller ma personnalité. Si les gens ne l'appréciaient pas, ils n'avaient qu'à passer leur chemin. Je ne changerai pour personne. Quoi que, pour boire un verre avec lui, je ferai peut-être un petit effort ...

« Tu as l'air mal-à-l'aise, c'est moi qui te gêne ? J'ai tendance à être direct, excuse moi ... » Un léger rire m'échappa. Ce n'était pas mon but que de l'indisposer, au contraire. « N'hésite pas à me dire si c'est le cas.»

L'air nonchalant, je glissais mes mains dans mes poches, le regardant toujours d'un air rieur, le sourire aux lèvres, la petite voix dans ma tête chuchotant "Qu'est ce qui te met si mal à l'aise Jun Seok "sshi" ? "  


made by gizibae

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Pas là où j'aimerais être
Humeur : Changeante
MessageSujet: Re: I'll make you smile for me Dim 4 Déc - 3:45

I'll make you smile for me
ft Paerk Min Kyung


Ce Min Kyung n’agissait pas comme les autres personnes qui venaient me voir en générale, et c’était surement ça qui me déstabilisait. Tous les autres faisaient toujours des manières faces à moi, me faisant des éloges, me mettant toujours en avant, faisant toujours en sorte de me mettre le plus à l’aise possible, ce qui avait en général l’effet inverse. C’était que des apparences, derrière je savais très bien que je ne les intéressais pas, ils ne voyaient en moi que le fils de ce riche PDG. Mais cet homme face à moi, semblait complètement se fiche de savoir qui était mon père, quelle société il dirigeait ou autre. Il n’employait pas d’honorifique à mon égard, et n’essayer encore moins de faire en sorte de me plaire directement. Du coup, je me sentais un peu perturbé, ne sachant plus quel masque tenir, pour ne pas laisser paraître le vrai moi, celui que ne connaissait que très peu de personne. Le moi qui me manquais souvent. Je m’étais un instant égaré. Je repris enfin contenance, et reprit ce visage froid et fermé. Personne ne devait connaître ce moi qui se cachais derrière cette apparence.
 
« Tu n'as pas besoin d'être aussi formel envers moi tu sais, même si ton rang social l'indique, je me fiche un peu de toutes ces manière. » 
 
S’il savait ce qu’était mon vrai rang social, il en rirait surement. Même moi j’en aurais bien rire il y a quelques années si l’on avait dit ça. Mais la réalité était bien là. Cela dit, je n’avais pas été aussi formel à cause de mon rang, mais plutôt parce que j’étais de nature polie envers les gens que je ne connaissais pas, et il m’avait semblé qu’il me paraissait plus âgé que moi. J’eus donc un léger sourire sur le visage.
 
 « Tu dois être l'un des seuls de cette école à penser de cette façon ! Enfin, un des seuls Owner ... Mais tu me plais bien ! Alors permets-moi d'insister pour t'offrir un verre. Comme ça tu me diras comment me tenir devant ton père lorsque nous devrons donner le change. »  
 
« Je suis formel plus par politesse que par étiquette sociale. » Je perdis rapidement ce léger sourire, parce que mon attitude différente en tant qu’Owner pouvait peut être donné des soupçons, il allait peut-être falloir être un peu prudent. « Peut-être est-ce dû à mes années passés aux Etats-Unis, mais se servir des autres comme des poupées… très peu pour moi. »
 
J’hésitais fortement à décliner sa proposition de prendre un verre. Il passait déjà son temps à me dévisager, à me scruter, à essayer de lire en moi, je le voyais bien. Et c’était ça qui me faisait le plus peur, qu’il puisse réellement lire en moi. Je ne le connaissais pas et ne voulait pas qu’il en sache de trop sur moi. Personne ne devait en savoir de trop sur moi. Et ce petit sourire qu’il gardait tout le temps, je n’étais si c’était un masque comme moi, où une façon de se protéger, ou encore autre chose, mais ça me perturbait légèrement.
 
« Tu as l'air mal-à-l'aise, c'est moi qui te gêne ? J'ai tendance à être direct, excuse-moi ... N'hésite pas à me dire si c'est le cas.»

Je ne pus empêcher un nouveau léger sourire apparaître sur mon visage. Ce mec était tellement bizarre. Il avait l’air limite sans gêne, mais venais s’excuser de l’être. Il disait ce qu’il pensait, ce que je lui enviais d’ailleurs fortement, moi j’en étais incapable, et encore une fois il s’en excusait. Je capitulais, j’avais finalement bien envie de le suivre, d’aller boire ce café ou ce verre, d’en apprendre un peu plus sur ma Doll.

 
«  Je pense pourtant que c’est une qualité d’être plutôt directe. Après je suis mal à l’aise de base avec tout personne que je ne connais pas et j’avoue que je n’aime pas vraiment être fixé non plus cela dit. Je n’aime avoir l’attention des autres sur moi. »
 
Je finis par me lever, réajuster ma chemise et me tourner vers cette intrigue humaine.
 
«  Allons-y pour un café alors ».



made by gizibae


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: I'll make you smile for me Dim 4 Déc - 21:00

I'll make you smile for me
ft Yoon Jun Seok


L'ambiance cosy du Coffee Shop était tout à fait agréable. Nous étions installés un peu à l'écart du comptoir, éloigné du bruit causé par la préparation des commandes. Devant nous, nos boissons refroidissaient peu à peu, l'odeur s'échappant des fumées délicates, embaumant délicieusement la pièce. Je ne venais pas régulièrement ici, mais je n'avais jamais été déçu par le lieu et son ambiance, j'espérais même qu'il séduirait mon Owner. Je trouvais cet endroit approprié pour une première rencontre, idéal même pour faire connaissance. En vue de ses mots, j'avais eu peur qu'il refuse mon invitation, mais tout compte fait, nous étions là, face à face.

J’observais le visage délicat de mon vis-à-vis, ses yeux couleur noisette qui semblaient vouloir fuir les miens. J’oubliais ; il n’aimait pas le regard des autres. Il me l’avait dit quelques dizaines de minutes plus tôt, avant d’accepter mon invitation, pourtant, j’avais repris mon observation. Un sourire étira mes lèvres, une mimique désolée sur le visage.

« Aah, désolé, c’est plus fort que moi ! Tu me rends curieux Jun Seok-sshi ! »

Et je ne mentais pas. J’étais toujours curieux envers les personnes que je venais de rencontrer, mais lui m’intriguait particulièrement de par son comportement et son air fuyard. D’accord, je le mettais mal à l’aise, mais tout de même, tout ça à cause d’un regard ?

« Puisque nous sommes sensés faire bonne figure devant ton père, pourquoi ne me parlerais-tu pas de lui ? Yoon … J’ai déjà entendu ce nom … Où étais-ce ? »

Je pris un air pensif, réfléchissant à ce semblant de souvenir. Bien entendu que j’avais déjà entendu ce nom. Si il était mon owner, cela signifiait qu’il était riche, et que son père possédait sans aucun doute une grande firme frisant l’international. D’ailleurs, il devait faire partie des Scarlet Fox, ces gens-là se rassemblait généralement au sein de cette filière, bien souvent par obligation de la part des parents, désireux de léguer leur entreprise à la progéniture. Il parait important pour tout le gratin que les enfants suivent la voie de leurs parents, chose que je trouve ma foi fort stupide. Mais je n’en dirai rien pour ne pas vexer mon homologue. En fait non, je m’en fiche, c’était plutôt que le sujet n’était pour le moment pas abordé, je n’allais donc pas sortir une telle réflexion sans y avoir été invité.

« Comme tu peux le voir, je ne suis pas trop l’actualité qui concerne ton rang, il va falloir que tu me mettes au courant. Mh, serait-ce à cause de ma filière que je suis si en retard ? Ah, quelle idée de choisir Purple Owl ! »

Un rire franc m’échappa avant que je ne prenne quelques gorgées du chocolat chaud qui fumait devant moi. Sans doute que je parlais trop … C’était dans mon habitude, je n’y faisais pas attention. Peut-être était-ce cela qui mettait mon interlocuteur mal à l’aise. M’enfin, du moment qu’il répondait, cela ne me posait pas de problème. Après tout, il faut bien lancer une conversation, non ?


made by gizibae


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Pas là où j'aimerais être
Humeur : Changeante
MessageSujet: Re: I'll make you smile for me Mar 6 Déc - 20:02

I'll make you smile for me
ft Paerk Min Kyung


Je me demandais encore pourquoi j’avais fini par accepter son invitation, mais j’étais bien là, dans ce café avec cet homme qui ne cessait de me dévisager. Malgré tout, il avait su choisir son endroit. L’ambiance était douce, chaleureuse et m’aider à me détendre un peu. Mais ça ne suffisait malheureusement pas  à me mettre à l’aise. A cet instant précis, je me demandais ce qu’il avait bien pu me prendre de me proposer pour ce programme Blossom. Quelle idée ! Je m’étais mis dans cette situation vraiment tout seul, il allait falloir que j’assume pleinement.
 
Je regardais partout sauf en direction de Min Kyung. Il me rendait vraiment mal à l’aise à me fixer ainsi. Il essayait de me percer à jour et je le sentais bien, c’était bien ça qui me rendais aussi nerveux. Mais à être nerveux ainsi il allait finir par se douter de quelque chose.
 
« Aah, désolé, c’est plus fort que moi ! Tu me rends curieux Jun Seok-sshi ! »
 
Pourtant j’avais souvent eut à faire à des gens que j’ennuyais, qui me trouvais sans intérêt mais rester à mes côtés juste pour le prestige que ça leur apporter de dire qu’il avait passé un moment en la compagnie du fils du PDG Yoon de la filme Innov’ & Co.
 
«  Curieux ? Pourtant je ne suis pas une personne bien intéressante. On m’a même souvent dit le contraire.»
 
Je bus une gorgée de ma boisson espérant qu’on ne s’étende pas trop sur moi. De toute façon c’était vrai, il n’y avait rien d’intéressant  découvrir sur Yoon Jun Seok. Ce dernier était froid, distant, ennuyant, dans un monde qui l’avait rendu ainsi.
 
« Puisque nous sommes censés faire bonne figure devant ton père, pourquoi ne me parlerais-tu pas de lui ? Yoon … J’ai déjà entendu ce nom … Où étais-ce ? »

Je ne pus empêcher un petit rire passer mes lèvres. Comme si il n’avait jamais entendu parler de mon père. C’était un des meilleurs donateurs de l’université. C’était lui qui fournissait une bonne partie des équipements informatiques.

« Comme tu peux le voir, je ne suis pas trop l’actualité qui concerne ton rang, il va falloir que tu me mettes au courant. Mh, serait-ce à cause de ma filière que je suis si en retard ? Ah, quelle idée de choisir Purple Owl ! »
 
Purple Owl hein ? Ceux qui sont libre d’être qui ils veulent, c’est comme ça que j’avais résumé cette filière. Je n’aurais pas été contre intégrer cette filière ou celle de Golden Ferret, si ça avait été dans d’autres circonstances. Mais en arrivant ici, on ne m’avait pas vraiment laissé le choix. On m’a dit que je faisais partie des Scarlet Fox fin de la discussion.  

« C’était un bon choix à mon avis, ça laisse des possibilités intéressantes dans plusieurs domaines »
 
Avais-je simplement répondit avec un micro sourire sur les lèvres, l’enviant d’un choix que je n’eus la chance d’avoir. Je repris une gorgée de ma boisson et tout sourire disparu dans l’instant. Penser à ce père qui était maintenant le miens… mais il fallait que je fasse avec.

"Yoon Chaa Wan, le PDG d'Innov & Co. Dernière nouveauté, le contrat remporté aux Etats-Unis pour une micro puce pour je ne sais quel produit américain."

made by gizibae


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
MessageSujet: Re: I'll make you smile for me Lun 12 Déc - 13:08

I'll make you smile for me
ft Yoon Jun Seok


Le faible sourire qu’il arborait quelques seconds plus tôt s’effaça soudainement lorsqu’il en vain à parler de son paternel. J’en conclus qu’il ne le portait pas dans son cœur, mais tout de même, à ce point … Il ne semblait pas non plus porter grand intérêt à l’entreprise qu’il tenait, puisqu’il n’avait pas prit la peine de retenir de quel produit il s’agissait, ni même de quelle entreprise Américaine.

Je hochais simplement la tête, enregistrant les informations qu’il m’offrait.

« Si j’en crois ton ton, tu n’as pas l’air de trop t’en soucier. Laisse-moi deviner, tu n’as pas choisi d’être un Scarlet Fox, n’est ce pas ? »

J’avalais une gorgée de ma boisson avant de plonger mon regard rempli de curiosité dans le sien.

« Et qu’aurais-tu choisi, si tu avais pu ? »


En soit, je m’en fichais un peu, les dés étaient lancés, les jeux étaient faits. C’était simplement pour faire la conversation, car il ne semblait pas bien bavard. Tout le contraire de ce que j’étais. On aurait pu me qualifier de bon vivant, d’enthousiaste, de casse-pied ou de pipelette. Mais bon vivant me convenait le mieux. En même temps, lorsqu’on frôle de si près la mort, n’est-il pas normal d’apprécier chaque instant que nous offre la vie ?

Lui, c’était tout le contraire. Je ne le connaissais pas encore depuis une heure qu’il me semblait déjà être quelqu’un d’inerte à l’intérieur, le genre de personne à se laisser entraîner par le courant de la vie sans même tenter de nager à contre-sens. Il avait perdu d’avance, et ça lui allait. C’est du moins ce que je ressentais, et je trouvais cela triste. J’aurai voulu changer ça, mais pour cela fait-il qu’il s’ouvre à moi. M’enfin, c’était peut-être un peu tôt pour cela.

« J’ai toujours pensé que ce serait drôle de pouvoir échanger sa vie avec un autre l’espace d’une journée. Changer les cours, le quotidien, l’entourage, tout. Dommage que ce soit si compliqué à réaliser, tu ne crois pas ? Ca pourrait-être amusant ! »

Je ne sais toujours pas ce qu’il m’a prit de lancer ça comme ça. Ah, spontanéité, quand tu nous tiens ! Il devait me penser fou, après tout, pas mal de monde devait penser cela de moi. J’étais un personnage haut en couleur dans un monde en noir et blanc. J’aurai aimé que mon sourire soit contagieux, et j’avais dans l’idée de commencer par ce jeune-homme ci. Enfin, pour cela fait-il encore que j’en apprenne plus sur lui ….


made by gizibae


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Localisation : Pas là où j'aimerais être
Humeur : Changeante
MessageSujet: Re: I'll make you smile for me Sam 17 Déc - 1:45

I'll make you smile for me
ft Paerk Min Kyung


Petit, je m’étais toujours demandé qui pouvait bien être mon père. A quoi il pouvait bien ressemblait, si moi-même je lui ressemblais beaucoup. J’essayais de me persuader qu’il ne m’avait pas abandonné par choix mais parce qu’il n’avait pu faire autrement. Je rêvais de le rencontrer, qu’il me prenne dans ses bras, qu’il nous demande venir vivre avec lui. Et maintenant, je regrettais de l’avoir rencontré. Il n’était pas du tout comme j’avais pu me l’imaginer dans mon enfance, il n’était pas tel qu’il aurait dû être : un vrai père. Il n’était qu’un homme qui avait besoin d’un fils et malheureusement pour nous deux, il n’avait que moi. Et si je le détestais autant, c’était simplement parce que je le tenais en partie responsable de la maladie de ma mère. S’il avait été là, elle aurait pu moins se fatiguer en travaillant si durement, elle aurait eu de meilleurs soins bien plus tôt. Et il m’avait enlevé à elle quand elle en avait eu le plus besoin. Il m’avait privé de tellement d’instant à ses côtés, être là pour elle.
 
«  Si j’en crois ton ton, tu n’as pas l’air de trop t’en soucier. Laisse-moi deviner, tu n’as pas choisi d’être un Scarlet Fox, n’est-ce pas ? Et qu’aurais-tu choisi, si tu avais pu ? ? »
 
J’eus ce petit rictus qui en disait long. Ça c’était une chose sur, jamais je ne l’avais voulu, mais j’avais fait une promesse à mère et c’était ça qui me faisait tenir. Mais jamais cet homme que je connaissais depuis à peine quelques heures auraient dû s’en rendre compte. Je m’étais relâché et il allait falloir que je sois plus prudent en sa présence. Il était assez déstabilisant.

« Ça se voit tant que ça… pas vraiment en effet, mais je fais avec maintenant. Je m’y fais et les cours ne sont pas inintéressants. Je ne sais pas trop ce que j’aurais choisis en fait. J’aime bien les études et je suis plutôt curieux. Mais peut-être bien la Purple Own ou encore la Green Lion, j’ai bien la musique et la danse, mais il faut avoir du talent pour entrer dans ce genre de cursus et je ne pense pas que ce soit mon cas.»

Un petit sourire était né sur mon visage une fois de plus et mes yeux se mirent à pétiller un peu sans que je ne m’en rende vraiment compte. En effet, j’aimais vraiment la musique, j’avais l’impression d’être dans ma bulle, dans mon monde quand j’en écoutais et la danse me permettait d’exprimer les sentiments que je n’avais le droit d’aborder. Oui, peut-être aurais-je pris cette voie là si j’avais eu le choix, bien que les sciences fussent aussi très attirantes pour moi.    
 
«  J’ai toujours pensé que ce serait drôle e pouvoir échanger sa vie avec un autre l’espace d’une journée. Changer les cours, le quotidien, l’entourage, tout. Dommage que ce soit si compliqué à réaliser, tu ne crois pas ? »
 
Je portais ma tasse à mes lèvres, réfléchissant sérieusement à cette question. Le l’avais-je pas déjà expérimenté ça ? N’étais-je pas déjà en train de l’expérimenter même ? Si, sauf que pour moi c’était un changement définitif et à vie… Et je n’avais pas pu choisir la vie dont j’allais prendre la place. Une fois de plus j’avais perdu ce petit sourire qui avait pu naître quelques instants auparavant.  
 
« Ça pourrait en effet, à condition de pouvoir choisir la vie avec laquelle on veut changer. Sinon ça pourrait être le contraire d’amusant.»
 
Il était quand même amusant ce personnage devant moi, il avait de ses idées. Il n’était pas à Purple Own pour rien, il pouvait vraiment paraître excentrique, voir un peu fou. Mais j’aimais bien ça. Il me mettait à l’aise, peut-être même un peu trop, mais ça faisait quand même du bien de pouvoir relâcher un peu les apparences et la pression l’espace d’un instant. Malheureusement c’est ce qui faisait de lui une personne dangereuse à fréquenter pour moi.
made by gizibae


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: I'll make you smile for me

Revenir en haut Aller en bas
 

I'll make you smile for me

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» I'll make you smile ! w/ Bak Yul
» You make me smile like the sun, fall outta bed, sing like a bird ▬ Roxy
» Darwin ► i'm gonna make you smile and brighten up your day.
» I can still make you smile ~ Emily.
» ellie ► i'm gonna make you smile and brighten up your day

 :: Campus :: Ville universitaire-