AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
31.12.16 - le forum change de peau ! Réagis ici
Jettes un oeil à la petite intrigue ici.

Partagez
 

 Te retrouver (soljee & jaehan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Age : 19
Localisation : avec Persès
MessageSujet: Te retrouver (soljee & jaehan) Mer 7 Sep - 16:42

Te retrouver
ft Eun Jaehan



Il était 10h quand j'avais décidé d'aller à la bibliothèque. C'était pour éviter le monde et surtout pour pouvoir réviser tranquille, sans être dérangé par les autres élèves de l'école. Pas que j'étais asocial, mais les phénomènes que l'on pouvait trouver ici étaient variés : mais souvent, leur mentalité ne m'intéressait pas. En particulier les élèves de Green Lion facilement reconnaissable comme facilement détestable. C'était sûrement, de toutes les maisons, celle que je détestais le plus - à cause de ses habitants.

Je m'étais réveillé assez tôt pour passer à la douche et enfiler un sweater blanc ainsi qu'un jean retroussé. J'avais enfilé mes lunettes de vue, j'avais pris mon sac pour savoir quel chapitre réviser précisément et j'avais pu tranquillement filer à la bibliothèque afin de ne pas arriver trop tard. Sinon, la bibliothèque ressemblait à une vraie salle de cours et autant dire que les surveillants n'aidaient à pas grand chose...

J'entre dans le bâtiment puis dans l'immense salle remplit d'armoires, de tables et de livres. Un silence de mort y régnait, comme j'appréciais. Je passe par la femme qui tenait le joli édifice pour aller m'asseoir sur une chaise, posant mon sac face à moi sur la table. Je sors de ce dernier mes livres de cours pour me mettre à réviser aussitôt - il ne fallait pas que je perde de temps si je voulais ne pas perdre la petite réputation d'élève intelligent et sérieux. Deux de mes plus grandes qualités - et sûrement les seules.

La tête dans les bouquins, je ne me rends pas compte des minutes qui défilent à la vitesse de la lumière. Plusieurs élèves arrivent un par un, une dizaine au total, j'ai n'ai pas compté. Mes yeux sont accrochés aux mots qui défilent, quand je sens la lassitude vaincre mon esprit de compétiteur et m'obliger à regarder l'heure. 11h22. Je tapote mon estomac pour souffler jusqu'à ce que mes yeux se portent sur la nouvelle personne qui vient d'entrer. Un jeune homme de mon âge ou peut être plus, plus grand que moi, qui me fait froncer les sourcils alors que je me redresse sur mon dossier. Son visage me faisait vaguement penser à quelque chose. Je le suis du regard jusqu'à la femme qui sourit joyeusement en le voyant. Je tends l'oreille et me fige à l'entente de son nom. C'était toi. Eun Jaehan.

Je vois ton corps se retourner et jure. Je reporte mon attention sur mon sac et n'ose même plus bouger. Depuis combien de temps étais-tu ici ? Mes lèvres s'entrouvrent légèrement quand je te sens passer derrière moi pour t'asseoir quelques chaises plus loin, et je profite que tu sois de dos pour me lever et filer entre les étagères pour faire mine de chercher un livre. Je ne savais pas quoi faire ni comment réagir, mon esprit était partagé entre l'envie de quitter la salle comme le besoin de rester ici pour étudier. Et il fallait qu'après presque trois ans de séparation, tu reviennes dans la même école que moi par un grand hasard qui au final ne m'étonnait pas.

C'est bien connu, j'étais malchanceux. Je soupire et passe une main sur mon visage pour jeter mes cheveux en arrière et zieuter les livres à côté de moi. Je me penche pour pouvoir voir où tu en étais - ta place était libre. C'était le bon moment. Je vérifie derrière moi et sors du troplein de livres mais je n'ai pas le temps de visualiser ma place que je fonce dans un corps bien plus grand que moi. Ok, Soljee le malchanceux, on retient. Je suis reculé très légèrement par la force du corps en face et je lève les yeux pour croiser les tiens. Mes poings se serrent alors que je ferme les yeux et je détourne ton corps pour aller prendre mes affaires et les ranger dans mon sac.




made by gizibae

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age : 24
MessageSujet: Re: Te retrouver (soljee & jaehan) Ven 9 Sep - 12:30

Il était tôt ce matin-là lorsque le soleil vint percer mes rétines de sa violente lumière. Ma nuit avait été pénible et se ressentait sur ma petite mine. Je jetai un bref coup d’œil sur le réveil 6 :30 AM. Décidément je ne suis vraiment pas du matin, mais profitons de ma surprenante humeur matinale pour prendre une douche au calme. Ce n’est pas toujours facile d’occuper les partis communs au sein de l’internat. On n’est jamais vraiment tranquille et encore moins au bot milieu des douches.

Je retira mon caleçon qui me servit de pyjama la nuit dernière et pénétra doucement dans le box. La fraicheur du carrelage me saisissa de plein fouet.  Je m’empressai d’ouvrir le robinet d’eau chaude et une apaisante brume embauma bien assez vite la pièce. Je laissais l’eau s’écouler du sommet de mon crâne jusqu’à mes pieds. Cette chaleur réconfortante me délassa le corps. Je fixai le mur vierge, l’esprits encore occupé par la fatigue. Je pensais à cette dure matinée qui nous attendait dehors. 2h d’entrainement intensif de football américain de quoi alimenter un peu plus ma fatigue. Bien qu’il est vrai qu’enchainer chaque soirs les fêtes et les « after » n’était pas un facteur nul.

Une fois mon corps savonné je m’empressa de me sécher, d’enfiler ma tenue et de descendre à la cafète. Bien qu’elle ne soit pas encore ouverte, les portes, elles, l’étaient, je me faufila donc dans l’enceinte. Les employés s’agitaient dans tous les sens pour pouvoir préparer le service à temps. Je m’approchais du premier étalage et me servit mon déjeuner : galettes de riz, bar aux céréales, jus de fruit concentré et j’en passe. C’est ce qu’on appelle la diète du sportif. Une employée à l’air sévère me dévisagea et s’approcha d’un pas décidé pour me sermonner sur le fait qu’il n’était pas possible que je me serve avant l’ouverture officielle du réfectoire.  Sa mine bougonne m’agassa bien assez vite bien que je fus mine de ne rien entendre. Je termina mon repas et m’en alla en lui laissant mon plateau. Ça l’occupera.

8H sonna, tout le monde était déjà en place sur le terrain. Je discutais tactique avec mes coéquipiers lorsque Hyo Sub m’interrompa et me pris par le bras pour s’isoler. Je me défis de sa prise d’un coup perme de l’épaule et le poussa.

- Tu me prends pour qui ? J’suis pas un chien qu’on promène au bout d’une laisse. C’est quoi ton problème ?
- Excuses moi Jeahan, je ne sais pas se qu’il m’a pris mais c’est que j’ai vraiment besoin de te parler.
- Qu’est ce qui t’arrive encore ?
- Tu vois Seoyeon des Golden Ferret ?
- Hmm
- Elle me plait beaucoup et j’aimerai te demander conseille pour l’aborder

J’explose de rire.

- Tu ne penses pas que lui adresser la parole serait déjà un minimum avant ?
- Euh... Oui mais comment ?
- C’est uneGolden, va à la bibliothèque, trouve là et laisse ton âme de poète miteux s’exprimer.
- Oui, bonne idée merci Jeahan
- Maintenant retourne sur le terrain et arrête de me les briser.

L’entrainement fut rude et sans pitié mais tout le monde était satisfait de ses efforts et ses performances. Et après un long monologue de la part de Hyo Sub, je décida de l’accompagner avec les gars à la bibliothèque histoire de rire un peu.

Lorsque nous entrons dans le bâtiment un jeune homme attira mon regard immédiatement au fond de la salle. Je m’avança dans sa direction, fronçant les sourcils pour distinguer son visage.  Mais j’attendis alors l’amoureux en détresse s’agitant me pointant une table du doigt.
- Elle est là Jeahan, qu’est-ce que je fais
- Va lui parler imbécile et ne comptes pas sur moi pour le faire à ta place ni pour t’aider ne serrais ce qu’un peu avec elle. Débrouille-toi maintenant.

Je m’assis avec les gars pour contempler le spectacle mais une toute autre chose m’attira. Ce jeune, homme il s’emblait timide et réservé. Son comportement était tout se qu’il y a de plus anxieux, se que je trouvais particulièrement ridicule bien que non dénué de charme. Je décide de m’approchait du jeune homme lorsque celui-ci se retourna vivement, me percutant à deux doigts.

Il restait là, à fixer mon torse en tremblant je me suis demandé mainte et mainte fois la raison de sa réaction, mais j’en ai trouvé une certaine fierté, les hommes qui intimident sont des hommes de pouvoirs. Du bout de l’index je souleva son visage et ses grands yeux bruns vinrent s’ancrer au fond des miens. Son visage m’était tellement familier, mais ne pas le reconnaitre m’agassait. Mais qui pouvait bien était ce mec pu***? Je n’ai pas une bonne mémoire des facièces mais une bouille sexy comme celle la quand même, personne ne l’oublie.

- Alors mon mignon on a l’air tout perdu et tout apeuré. Tu as besoin de réconfort ? Je suis là t’inquiète on va se câliner un peu. Dis-moi ton nom mon joli.

Il ne dit pas un mot, je pouvais entendre ses inspirations courtes mais aucun son ne sortait de sa bouche.

- Allé, dis-moi au moins ton nom.
Toujours rien. Mais ma patience à des limites et mes gestes se sont manifestés plus vite que mon esprit les a pensés et je le poussa vivement aux épaules pour montrer un signe de mécontentement. Un de mes coéquipiers présents intervient et se tourne vers la victime, l’air peu compatissant.

- Réponds lui mec, sinon tu vas passer un sal quart d’heure.

Je fixa alors le jeune homme droit dans les yeux et attendit une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age : 19
Localisation : avec Persès
MessageSujet: Re: Te retrouver (soljee & jaehan) Ven 9 Sep - 17:23

Te retrouver
ft Eun Jaehan



Ce moment, je ne l'avais pas prévu. Pas du tout, même. Je ne comprenais pas comment le hasard - et la malchance avait-elle pu s'abattre d'une telle façon sur moi. Avais-je fait quelque chose de mal ? Je ne pouvais même pas quitter tes yeux, même pas bouger, je ne pouvais rien faire du tout à part rester planter là comme le plus grand des imbéciles. J'ignorais encore où j'allais trouver le courage pour pouvoir me déplacer.

Mais le pire, c'est que tu n'avais pas l'air d'avoir changé.

De la peur s'installait en moi. Et me ridiculiser devant une assemblée était loin d'être ce que je souhaitais : non, je voulais à tout prix éviter un conflit pour premièrement, éviter d'avoir un problème avec le personnel du lycée et de deux, éviter de devoir subir ce que j'avais subis il y a quelques années. Mais quelque chose me disait que je n'allais pas pouvoir passer en travers de ton chemin. Surtout si tes amis se ramenaient aussi...

- Euh, Johyun, c'est mon prénom... Je dois y aller, désolé.

J'avais menti pour mon propre bien. Tu n'avais pas l'air de me reconnaître - ou alors tu feintais et à choisir, je préférais la première option. Si tu découvrais qui j'étais, c'était sûr que j'allais passer un mauvais moment. Et peut-être sur long terme.

Je n'ose pas lever les yeux vers les deux acolytes et passe entre eux pour récupérer mes affaires et rapidement les ranger. Je me dépêche, à rapide et petits pas, de sortir de la bibliothèque après avoir saluer la femme d'un sourire nerveux qui j'espère ne se sera pas fait remarquer. Je passe une main sur mon visage et remarque que la nervosité m'avait bien marqué, suite à quoi je souris légèrement. Pourquoi je devais être aussi anxieux ? Il n'y avait aucun danger, tu avais sûrement changé.

Je soupire légèrement et entre dans les toilettes pour pouvoir y balancer mon sac d'école. Je n'avais pas envie d'aller jusqu'à l'internat avec une peur pareille que tu me retrouves sur le chemin. Je me place face au miroir pour pouvoir murmurer des jurons, glissant mes mains sur mon visage. Pourquoi moi ? Je me reprends et m'avance près du lavabo pour m'abaisser sur ce dernier et passer mon visage sous l'eau. J'avais terriblement chaud.

made by gizibae

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age : 24
MessageSujet: Re: Te retrouver (soljee & jaehan) Mar 27 Sep - 8:51

Après une brève réponse et une sortie en un éclaire, le jeune homme s'en était allé.
Quelque chose pourtant me fit cogiter. Euh, Johyun, ce nom ne me disait rien, en revanche son visage m'était famillié comme celui d'un frère. Quelque chose ne collait pas, j'étais persuadé que je connaissais ce type.
Et ne sais pour quelle raison, mais je mourais d'envie de le revoir.
Pourtant son petit aire naïf et perdu me donner la nausée.

La journée était passée à vitesse grand V et je n'avais qu'une envie, c'était de me poser dans "mon endroit" comme je l'appelle. Le point culminant de la ville sur lequel nous pouvions voir toute la cité illuminée. Derrière un récif de plante et de saule, il y a un petit espace vert où j'aime m'allonger tout en fumant une clope. Bien évidement tout cela ne se passa pas comme prévu.

Les gars mourraient d’envie de sortir et Young Kwang était le mec le plus persuasif que je connaisse.
Je rentrais donc à l'internat histoire de prendre une douche express et de m’appréter un peu. J'enfilais un chemise blanche un peu ouverte. Je ne fais pas autant de sport pour me cacher derrière des pulls. Il est vrai que je suis assez fière de mon corps d’athlète. Je mis un bas en jean noire, une paire de
chaussure de ville sombres et m'extirpa du bâtiment, bien évidemment, en longeant les murs et à pas feutrés. Si les surveillants apprenaient que nous faisions le mur, nous serions renvoyés illico. Ce n'est pas que je veuille plaire à mes parents, mais une prise de bec en moins avec eux ne serait pas de refus. Les gars m'attendaient deux rues plus loin. Lorsqu'ils me virent arriver, ils se metterent tous à siffler en cœur, se qui a pour dont de me gêner particulièrement (bien que mon égaux n'en soit que plus flatté). Avec une pointe d'amertume je leur lancèrent :
- Roooooh ça va oui ! C'est qu'une chemise et un vieux Jean. Comme si c'était rare que je me sape comme un dieu. Bande de cons...

Ils sourirent  bien que mon ton les ait refroidit. Mais je ne m'en voulais pas du tout.

- Quelle heure est-il ? leur demandais-je ?
- 00h43
- Vous avez prévu de m'amener où encore ?
- On va au Palace répondit l'un, la boite de nuit super huppé qui vient d'ouvrir près du centre commercial.
- Enfin un plan pas trop pourri leur lançais-je dans un petit rictus.

Tous étions plutôt excités à la vue de la soirée qui s’annonçait plutôt divertissante. Le vigile bien que très méfiant, nous laissa passé sans apprioris.
La soirée commença, et les commandes de verres s'accumulèrent. L'alcool coulait à flot et les esprits se troublaient. Deux jolies femmes se dandinaient au loin et me fixait du regard. Je les invita à nous rejoindre autour de la table d'un petit signe de tête accompagné d'un clin d’œil insolent. Elles s’approchèrent.
-Venez mes demoiselles n'ayez pas peur, je suis doux comme un agneau, leur dis-je d'une voix suave. Et sans une once d'hésitation chacune d'elles vinrent s’asseoir sur mes genoux.
-On t'a vu au loin, on te trouve vraiment craquant mais on n'a pas osé venir te parler
Je caressa la joue d'une d'entre elle et lâcha un rire qui envie la pièce
- Vous êtes toutes les deux si mignonne, prenait un verre, servez vous.

La soirée se déroula et je repris bon nombres de verres ainsi que plusieurs bouteilles, mes pensées s’embrumèrent je n'arrivait plus à contrôler ni mon corps ni mes paroles.
Les gars avaient l'air heureux et rirent en voyant la tete de chacun, rougis par la boisson.

Mais la soirée se termina bien assez vite, lorsque dans un même regard, les deux jeunes femmes se comprirent et me demandèrent de sortir et de monter
dans l'appart d'une entre elle. Je ne sais pour qu'elle raison j'avais ce besoin insatiable de plaire et de me sentir désiré. Pourtant la vue de ces femmes, remplis de vice
me dégouttait. Je ne sais pas vraiment se qui s'est passé et encore moins de se que j'ai pu faire à partir de cet instant. Tous se mélangeait dans ma tête.

Tout se que je sais, c'est qu'en sortant de la boite (pour prendre l'air ou pour raccompagner les demoiselles, je n'en sais encore rien) quelque chose attira mon regard, comme si mon instinct m'invitait à me retourner. Et là, éclairé par la douce lumière des lampadaires, le jeune homme de la bibliothèque se tenait là, quelques mètres plus loin dans cette rue.
M'avait il vu ?
Mes pensées sont troubles que s'est il passé ensuite ? Oooh ma tête... Qu'elle heure est il ? Ou suis-je ? Cette journée de cours s’annonçait plutôt compliqué.
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Age : 19
Localisation : avec Persès
MessageSujet: Re: Te retrouver (soljee & jaehan) Dim 16 Oct - 13:41

Te retrouver
ft Eun Jaehan


J'étais peut-être resté une heure je crois coincé aux toilettes des hommes. Je n'avais aucune envie de sortir, je n'avais plus envie de rien faire : dans ma tête, tout se résumait à cette simple phrase : Tes futures années ici vont être gâchées. Je n'avais aucune motivation de me battre, ou peut-être le fait que tu n'avais pas l'air de me reconnaître ? Je priais d'avance pour que jamais tu ne te souviennes de moi.

• • •

Vingt heures pile. Je venais de sortir des douches pour rejoindre ma chambre et me sécher, enfilant un pull gris bien trop grand pour moi ainsi qu'un pantalon noir. J'avais besoin de changer d'air, de me changer les idées, d'effacer la vision de ton visage qui trottait de mon esprit. Et à rester enfermer toute la soirée ici, j'aurais sûrement angoissé pendant des heures par peur que tu ne retrouves mon nom, le numéro de ma chambre, et l'envie de me refaire subir tout ce que tu avais pu faire il y a quelques années de cela. J'étais sûr que sortir illégalement de l'école me ferait sans doute penser à autre chose. Et petit plus, ce n'était pas la première fois que je faisais cela.

J'arrive alors à m'extirper des grandes mains de notre école pour rejoindre le centre-ville et entrer dans le premier café que je vois. Rien de mieux qu'un chocolat chaud à boire dans un endroit calme un soir d'octobre : il faisait froid, je n'avais qu'une simple veste et je n'avais qu'une envie, c'était de sentir mon corps se réchauffer instantanément. Et ce phénomène ne tarda d'ailleurs pas car à peine bus-je les premières gouttes de ma boisson brûlante que je me sentis presque protégé du froid qui s'infiltrait à l'intérieur de mes vêtements. Il n'y avait pas à dire, j'aimais les saisons glaciales juste pour cette sensation.

Il était vingt-et-une heure et quelques lorsque je sortis du bar, et la nuit était déjà trop noir pour que cela me rassure. Pourtant, je n'avais toujours pas envie de rentrer. Une marche lente débute alors, sans que je sache où elle me mènera : pendant de longues minutes, je ne fais que regarder le ciel étoilé que nous offrait mère nature. Une magnifique vue qui, je peux le dire, m'apaisait. Jusqu'à entendre une sorte de musique compressée venant d'un bâtiment voisin. Je devinais rapidement que j'étais à quelques mètres d'une boîte de nuit et que le son avait l'air de plaire aux gens au vu des bruits que je pouvais entendre aux alentours : je décide alors d'appeler un taxi pour éviter de me trouver encore plus longtemps devant un endroit pareil que je détestais.

J'attends alors dans le froid, près d'un lampadaire, les yeux rivés sur le sol alors que je soupire plusieurs fois de suite. Perdu dans mes pensées, un élément attire rapidement mon attention : mes yeux se tournent vers la boîte de nuit et malheureusement à contre-jour, je peine à percevoir le visage de la silhouette qui venait de sortir de la boîte en titubant. Une chose est sûre, c'est que la personne avait vraiment l'air mal en point. Je parais hésitant au début puis finalement, une chose me vient en tête : si il arrivait quelque chose à la personne, j'allais sûrement m'en vouloir toute ma vie de ne pas lui être venu en aide. Et c'est dans un râle contre mes propres pensées que je m'approche de la personne, d'un air compatissant.

- Hé, euh... J'ai appelé un taxi, si vous voulez_

- Jaehan, qu'est-ce que tu fous ?! T'es qui toi ?!

Mes yeux se lèvent à l'entente de ce prénom et je découvre tes amis que j'avais pu voir ce matin s'approcher de nous. Je déglutis et lorsque je baisse les yeux sur toi, je reconnais parmi la noirceur de la nuit les traits de ton visage : et c'est à ce moment précis qu'une phrase me vint en tête. Soljee, tu n'as pas de chances.

- T'es le garçon de la bibliothèque, toi ? Johye... Johyun... Un truc comme ça non ? T'as fait quoi à Jaehan, t'as vu dans quel état il est ?!

- J'ai rien fait, je l'ai trouvé comme ça ! Je ne savais même pas que c'était lui ! Si j'avais su, je l'aurais laissé crever ici !

Pour la première fois, mes pensées dépassèrent mes paroles. Après avoir crié d'une voix peu sûre, je me renferme sur moi alors que tes amis n'avaient pas vraiment l'air de me croire. Ils n'allaient pas me frapper, quand même ? Où peut-être que si ? Et si je mourrais sous leur coups ? Une peur m'envahit et milles scénarios s'accaparèrent de ma tête pour finalement que le leader de la bande sûrement après toi ne reprenne.

- Bah en attendant, t'es avec lui et regarde-le, il est dans un sale état. Alors pour te faire pardonner, t'es mignon mais tu vas gentiment t'occuper de lui ce soir, c'est la moindre des choses après l'avoir drogué, non ?

- J'étais même pas dans la boîte !

Malgré mes arguments en faveur de ma personne, rien n'y fit. Trente minutes plus tard, nous étions tous rentrés à l'école dans le bâtiment où avait lieu vos cours : ils t'avaient soulevés à l'aide de leur gros bras jusqu'à ta chambre où ils m'avaient conseillé d'y rester avec deux ou trois menaces en plus. J'étais obligé de veiller sur toi au moins cette nuit, m'avaient-ils dit. Et j'aurais très bien pu sortir de cette chambre si ils n'avaient pas décidé de m'enfermer à clé, un événement de plus qui faisait que mon cerveau ne ressemblait plus à rien. J'avais mal à la tête, mon estomac se tordait, tu étais allongé sur ton lit et tu t'étais bien heureusement pour moi endormi en quelques secondes à peine. Moi, je tournais en rond dans la pièce, regardant avec la lumière de mon téléphone l'état de ta chambre. Pas de quoi avoir peur : tu n'allais pas te réveiller, si ? Je me mordis la lèvre inférieur et je partis fouiller dans ton armoire dans le but de trouver un manteau assez épais et l'enfiler. Je m'asseyais dans un coin de la chambre, enfilant la capuche, me recroquevillant sur moi-même, et avec une certaine peur en moi, je décidais de rejoindre Morphée et ses bras bienveillants.

made by gizibae

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Te retrouver (soljee & jaehan)

Revenir en haut Aller en bas
 

Te retrouver (soljee & jaehan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Avant que l'on puisse se retrouver... [Libre]
» Besoin d'air. De partir. Pour mieux se retrouver. (Helinä) [x] TERMINE
» Demande particulière, retrouver un mannequin/célébrité..
» Comment retrouver celle que l'on a perdu ? [PV Cassia]
» [Quête] Retrouver le vase [Pw Atalos]

 :: Campus :: Ville universitaire :: Bibliothèque-